Des nouvelles des notices prévues depuis longtemps mais qui n’avancent pas vite, pas assez pour être publiées ici :

– la mise à jour du point de vue du Duro-catalaune François Lefèvre sur la porte de Mars des Rèmes (suite de la notice 47) et celui de JJ Valette sur le nouveau morceau d’architrave pour la protéger (en parpaings de siporex ?? agréablement décorés, une centaine par rangée…).

– des questions autour de la hauteur (editior“, la plus élevée, la plus construite…) de la “Porta Martis” par rapport aux trois autres traditionnels arcs-portes de la ville, celui réellement édifié (cf. les vestiges de la Porte Bazé…) ou ceux plus ou moins construits ou projetés, selon les circonstances et les dures années impériales et locales 200-300… d’après Flodoard, bien sûr, et aussi d’autres récits(plus anciens..?) dont un visiteur de marque, le futur premier “archevêque” de Reims découvrant.. la Porte de Mars (F. Pinnelli, J-J. Valette)

les aventures de SIXTE : un pape martyrisé à Rome dans un cimetière et son disciple Sixte bis envoyé de Rome pour évangéliser (vers 250…) la Gaule du nord-est grâce à un aller-retour Reims-Soissons-Reims pour devenir le premier évêque rémo-métropolitain de la Province de Belgica Seconde… Une conférence de Robert Neiss sur les origines de l’Église de Reims, reportée dans la saison 2020-21 de l’Académie Nationale de Reims, fera le point sur cette aventure.

le tombeau du bon chrétien Jovin (datable des années 250 ou 350…) hébergé et exposé au musée Saint-Remi, une des 2 pièces maitresses gallo-romaines, ne voyage plus (voir notices 50, 49, 54) mais une importante étude collaborative, avec l’aide de l’Université de Reims et de la Bibliothèque Municipale Carnegie, est toujours en cours mais fort ralentie par une importante documentation en allemand des années 1940 à 1990 (une petite centaine de pages) qui reste à traduire… s’il y a des volontaires, merci.

Vous aimerez aussi...