Actualité du “Tombeau de Jovin”

– une conférence au Musée Historique Saint-Remi : dimanche 7 mai à 14:30 h avec Vincent Barbin (URCA-Gegenaa) et Jean-Jacques Valette (Rha).
les 3 grands dessins d’un “Projet de Musée sur l’emplacement de la mosaïque des Promenades de Reims” où le célèbre mais encombrant sarcophage était installé en bonne place, sont en ligne à la fin de l’article, après l’invitation.

Ce n’est pas l’annonce d’une performance d’un émule d’Yves Klein, ce bleu est celui caractérisant en cathodoluminescence un marbre de Proconnessos (ici recouvrant les dessins de Bence, vers 1816, BM Reims Carnegie)

Les marbres blancs antiques étaient peints mais la Virtus de Jovin n’est pas la Vénus de Milo bleue vendue par le musée du Louvre

Accès au pdf de la conférence

Pour la conférence dominicale du 7 mai au Musée Saint-Remi, cliquer pour agrandir l’invitation :

on peut voir aussi dans les notices du Rha :

Ces trois grands dessins (92×57 cm) conservés au Musée Saint-Remi et qui viennent d’être numérisés méritent d’être regardés de près mais ils vont nécessiter une petite étude plus approfondie, ce qui ne retire rien au plaisir de les agrandir pour les regarder en détail :
pour le tombeau de Jovin, voir la 3e planche.

En effet l’auteur qui signe les dessins n’est pas le “M. Chevalier, conducteur des travaux de la ville, délégué par M. l’architecte Brunette pour partager avec notre confrère M. Duquenelle la surveillance des travaux” [de la mosaïque des Promenades découverte en 1860] que mentionne Ch. Loriquet dans sa célèbre publication. La signature : “H. Chevalier fils / élève architecte” et surtout la date maintenant mieux lisible : “1875” montrent qu’il ne s’agit pas d’un projet de construction au moment de la découverte mais plutôt d’une étude et d’un exercice académique… Qu’il manque toujours un musée archéologique à Reims explique le sujet de cette étude. A suivre. En attendant, voir la notice : l’article de Nicole Moine “Le rêve inachevé de Narcisse Brunette”.

Notice terminée  le 29 avril 2017 © Rha

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.