En mémoire de François Berthelot

François Berthelot, né à Reims le 11 juin 1957, est décédé le 10 avril 2017 à son domicile à Reims. Bien que certains d’entre nous étaient au courant de l’aggravation de son état de santé, c’est avec beaucoup de peine que nous avons appris son départ pour le paradis des archéologues.

François était un personnage très attachant aux multiples facettes : l’archéologie bien sûr, la musique, l’écriture étaient ses principaux centres d’intérêt.
De nombreuses personnes, collègues, archéologues bénévoles et professionnels, voisins, amis, aménageurs… ont assisté à ses obsèques, témoignant de l’amitié et de la sympathie qu’ils lui portaient et de l’attention que lui-même portait aux autres.

Ingénieur d’études au Service régional de l’archéologie au Ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires culturelles de Grand Est, François s’est, dès son adolescence, intéressé à la recherche archéologique.

En effet, au début des années 1970, Robert Neiss, alors Assistant au Directeur de la Circonscription des Antiquités historiques, responsable du chantier de fouilles du site de Nandin, à Château-Porcien, dans les Ardennes, rapportait que François, en vacances chez sa grand’mère à Avançon, venait en mobylette sur ce chantier, il avait alors 14 ans.

Après plusieurs années de bénévolat sur le site de Château-Porcien (chantier programmé), de 1971 à 1976, il a été aussi bénévole, pendant ses moments de liberté, sur de nombreux chantiers de Champagne- Ardenne. Par ailleurs, il exerça différents métiers. En 1975 et 1976, il fut magasinier dans l’entreprise Longométal à Reims.

En 1977 et 1978, il devint vacataire « Barre » (du nom du 1 ministre de l’époque), à la Direction des Antiquités historiques de Champagne-Ardenne ; en 1979-1980, technicien audio-visuel (publicité) chez l’entreprise Duplistore à Versailles, puis toujours en 1980, caviste chez Mumm, maison de champagne rémoise.

C’est en 1981 qu’il travailla en tant qu’archéologue contractuel pour l’Afan (Association pour les fouilles archéologiques nationales)